Au Golf club de Valenciennes, le plus handicapé n’est pas celui qu’on croit

Golf et le handicap
 

 Les valides ont reçu la leçon. « Il va y avoir des interpellations fortes », avait prévenu Philippe Riff, du Golf Club de Valenciennes. Se faire battre au golf par quelqu’un à qui il manque un bras ou une jambe peut faire vaciller quelques convictions. C’était justement le propos de l’opération « Améliore ton handicap », menée conjointement par l’association Handyn’action et le Golf Club de Valenciennes.

Entreprises, handigolfeurs et golfeurs locauix se sont ainsi retrouvés, vendredi, sur le même terrain pour une sensibilisation au handicap. Au programme de cette sensibilisation : petite formation sur les typologies et la perception du handicap (il n’y a pas que les fauteuils par exemple), « Clinic » (démonstration) par des handigolfeurs de la région, puis un parcours de 9 trous.

« Un autre regard »

 « L’année dernière, on avait fait venir des travailleurs handicapés et des entrepreneurs avec qui on travaille, ça avait bien fonctionné, rappelle Pierre Legrand de Handyn’action. Cette année, on innove en poursuivant le même but : favoriser un autre regard sur le handicap dans le monde de l’entreprise. »

 Au club de Valenciennes, on espère aussi recruter quelques joueurs mais surtout obtenir le label handigolf qui pourrait déboucher sur la création d’une école de golf handisport.