Le coup d’envoi de la Coupe du Monde 2014 sera donné par une personne paraplégique, se déplaçant grâce à un exosquelette.

Le docteur Miguel Nicolelis est professeur de neurosciences à l’université de médecine de Duke. Il est à l’origine du Walk Again Project, qui vise à développer un squelette externe, contrôlé par le cerveau d’une personne paraplégique.

Une démonstration de ce projet est prévue au moment du coup d’envoi de la Coupe du Monde, ce soir : ce n’est pas Neymar, le jeune attaquant brésilien, qui donnera la première frappe dans le ballon, mais un•e adolescent•e paraplégique (on ne sait rien d’elle ou de lui), se déplaçant grâce à un exosquelette contrôlé par son cerveau.

Miguel Nicolelis - exosquelette
 

Une équipe de 156 chercheurs venus du monde entier a travaillé sur ce projet, dont le but est de permettre aux personnes paraplégiques de pouvoir se déplacer en contrôlant ce squelette robotique par la pensée.
L’idée vient du Professeur Nicolelis, qui a fait sa thèse doctorale sur les connections nerveuses et le contrôle musculaire, en 1984. En 2002, alors que les scientifiques étaient en train d’explorer la robotique, il y a vu l’opportunité de créer un « costume mécanique » pour paraplégiques.

Il a expliqué les principes de ce projet dans un Ted Talk, en 2012 :

 


 

Pour en savoir plus :

Mondial-2014: le shoot le plus spectaculaire donné par la science