Les blogs Handy-Expression

Les blogs Handy-Expression.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Archives
    Archives Contient une liste d'articles du blog qui ont été créés précédemment.
  • Connexion

La place des Quinconces et le monument aux Girondins

Posté par le dans Non catégorisé
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 4334
  • Imprimer
     
 
En ce jour du dimanche 1er septembre 2013 très ensoleillé, qui est une journée sans voitures en centre ville de Bordeaux (1er dimanche de chaque mois), je vous propose d'aller faire un tour sur la place des Quinconces.

L'esplanade des Quinconces

L'esplanade des Quinconces bordée d'arbres plantés en quinconces occupe un vaste emplacement de 12 hectares (dont 6 d'espaces verts) en bordure de la Garonne, ce qui en fait la plus grande place d'Europe. Elle est décorée, à l'est par deux colonnes rostrales et, à l'ouest, par le Monument aux Girondins.
De nombreuses manifestations s'y déroulent toute l'année : fête du Fleuve, fête du Vin, foire à la brocante, fête forraine, concerts, cirques, animations sportives.




 


Sur les ruines du Chateau Trompette


La place des Quinconces a été créée en dix ans, de 1818 à 1828, sur l'aire anciennement occupée par le Château Trompette. En 1816 par ordonnance royale, Louis XVIII avait remit à la municipalité la propriété du chateau Trompette, une vaste forteresse construite au 15e siècle par l'un de ses prédécesseur, pour asseoir l'autorité des Rois de France sur Bordeaux reprise aux Anglais. La municipalité prit à son compte la démolition et l'aménagement des terrains. L'ensemble, qui a été comparé à l'esplanade des Invalides à Paris, forme un territoire public de plus de douze hectares, ce qui en fait la plus vaste place d'Europe.

Devant un hémicycle, l'esplanade est une terrasse qui rattrape progressivement la pente du terrain, surplombant le quai auquel on descend par des escaliers monumentaux. De style Néo-classique, les colonnes rostrales ont été édifiées par Pierre-Alexandre Poitevin en 1828, à l'extrémité orientale de la place des Quinconces. Haute de vingt-et-un mètres, chaque colonne a été ornée au tiers inférieur, par l'ornemaniste d'origine italienne N. Bonino, de quatre proues de galères prolongées de rostres formés de deux faisceaux de trois glaives. Les rostres rappellent la victoire des flottes romaines sur celles de Carthage et, depuis l'Antiquité, signifient la maîtrise triomphale des mers.



Des allées, promenades plantées d'arbres, s'étendent de chaque côté en léger contrebas. La place abrite aussi les statues colossales en marbre blanc de Montaigne et Montesquieu sculptées par Dominique Fortuné Maggesi.


 

Le monument aux Girondins

Ce n'est qu'en 1883, après bien d'autres projets, que fut prise la décision d'élever sur la place des Quinconces un monument aux Girondins et à la République. Il fallut quinze ans pour le réaliser. La célèbre colonne des Girondins, haute de 43 mètres, élevée en 1895 par Dumilâtre et Rich, est surmontée d'une statue de la Liberté.

  

Au pied de la colonne ont été édifiées les statues de la ville de Bordeaux, de la Garonne et de la Dordogne mais les députés girondins font défaut.
Les chevaux marins et les groupes de bronze placés au niveau des bassins latéraux, enlevés sous l'occupation allemande, pendant la seconde guerre mondiale, ont été solennellement remis en place en 1985. Protégée depuis 2002 au titre des monuments historiques, la colonne a fait l'objet de travaux de sécurité et de travaux de restauration patrimoniale en 2006.





Bonne journée ensoleillée à tous.

 
     
Blog posté de Place des Quinconces, 33000 Bordeaux, France Agrandir la carte
Notez cet article:
Mots clés: Bordeaux Esplanade
  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité mercredi, 12 décembre 2018