Les blogs Handy-Expression

Les blogs Handy-Expression.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Archives
    Archives Contient une liste d'articles du blog qui ont été créés précédemment.
  • Connexion

Enfants handicapés révélations sur les centres qui les maltraitent

Posté par le dans Actualités
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 55658
  • Imprimer

Enfants handicapés

  Depuis quelques semaines, un Institut Médico Éducatif accueillant des enfants handicapés défraye la chronique : des membres du personnel dénoncent de nombreux actes de maltraitance envers les enfants. Les caméras de Zone Interdite sont les seules à avoir pu pénétrer dans cette institution et filmer la maltraitance subie par les enfants. Des images chocs dans lesquelles on peut voir des enfants attachés, enfermés dans des cages de verre, lavés en groupe, garçons et filles mélangés sans aucune intimité.

  En France aujourd'hui, près de 700 000 personnes sont porteuses d'un handicap mental. Autisme, trisomie 21, maladies génétiques : chaque année, il naît entre 6 000 et 8 500 enfants qui ne pourront jamais, pour la plupart, être totalement autonomes.

  La France manque cruellement de structures adaptées. Une pénurie qui ne laisse souvent d'autre choix aux parents que de placer leurs enfants très loin du domicile familial, voire à l'étranger. Les parents ignorent bien souvent comment leurs enfants sont pris en charge. Un mystère qui laisse la porte ouverte à tous les abus : violences psychologiques, physiques ou même sexuelles. Des milliers d'enfants handicapés seraient ainsi victimes chaque année de maltraitance.

  Pendant plus d'un an, les caméras de Zone Interdite ont enquêté sur la prise en charge de ces enfants pas comme les autres. Une enquête accablante. Maltraitance médicamenteuse dans certains établissements : des autistes y sont attachés et bourrés de neuroleptiques sans aucun accompagnement. Violences physiques et humiliations. Nous avons suivi le procès d'éducateurs violents confondus par des vidéos accablantes…

  Brisant la loi du silence, ce film de 90 minutes met en lumière le quotidien d'enfants jusque-là ignorés.



 

Réalisateur : Nicolas Bourgoin. Productions : Zed

Notez cet article:
  • Invité
    Vivre avec le SAF samedi, 01 novembre 2014

    Alcoolisation foetale ; le handicap invisible

    Sachant qu'il y a envireon 600 000 personnes touchées par les Troubles d'Alcoolisation Foetale ( non diagnostiqués pour la plupart ) , si on rajoute tous les autres handicaps mentaux on arrive plutôt à 1 200 000 personnes en France ......

  • Invité
    donatelavictoire mardi, 04 novembre 2014

    malheureusement ont vois de t'elle situation dans les ccentres de reducations

    Malheureusement ils y a pas que dans les centres d'handicapé que l'ont voie de la maltraitance moral ou physique .Et quand ont hausse dire tous haut ce que certains pense tous bas celas ne plais pas aux institutions, mes ont ne m’enlèveras pas mon caractère Choron de dire tous haut ce que certains pense tous bas .J'ai connu moi aussi cette enfers cette peur .Pendants six mois suite a une chute qui m'avais procuré du courent dans la jambe gauche et dans ma main droite , je supplié mon docteur de me faire un IRM car je s'avais que ce courent étais similaire a celui que j'avais vécu EN 99 suite à une double fracture de l'odontoiide qui normalement m'aurais du être fatale . Malgré que je me paralyser de plus en plus,que ma jambe devenais glacé bleuté il refuser de me faire cette IRM en me disant ( la sécu vas me faire chié si je prescrits des gros examen comme ça car je démarre . Il m'envoyer faire de simple radio malgré que je ne pouvais quasiment plus marché plus a enjambais ma baignoire n'y même m'occuper de mes filles dans cette maison de trois étage .Le résultats a étais dramatique au bout de six moi de refus , je n'avais plus de signal reactionnel tous le coté gauche de la mool épignier encore visible sur une faible épaisseur .J'ai étais opéré deux fois car ont m'as renvoyer aux urgence ou j'ai frôlé le décès du liquide LCR a une demis heure prêt car ce liquide encéphal rachidien m'avais envahi déjà la moitié de la cavité..Arrivé dans ce centre de rééducation ,je me suis mise a pleuré car j'ai de suite pris conscience que moralement çà serez très tres dure en plus ont m' annoncé que je pouvais resté cinq a six mois dans ce centre de rééducations loin de mes enfants que j'avais du confié . .Me voyant sombrais moralement une femme de mon age en fauteuil roulant elle aussi ,est venu me voir en me disant ;( Ne pleure pas ca ne sert a rien , ont as tous réagis comme toi voyant ces graves cas ici ,mes ici si tu veux un conseil des que tu rentre dans la douche sonne tu auras peut être l'espoir d'avoir une infirmière à la sortie de ta douche ).Ont m'as mis dans une chambre ou il y avais une dame qui s'appeler Liliane qui avais l’Alzheimer et le Parkinson ,la pauvre elle pleuré jours et nuit .Beaucoup de patient avais demandé a changer de chambre suite à ces pleures .Elle demander souvent d'aller faire pipi ,ont répondez rarement a sa sonnerie ,ils venais et l'éteindre .J'avais moi même du mal a pivoté dans mon lit et à pouvoir accédé a mon fauteuil roulant pour allez prendre l'aire et idem pour moi quand je sonner personne venez et aux bout d'un instant ils éteigniez la sonnerie .Quand elle s'arraché la perfusion le soir ,il lui remettais pas et lui laisser le drap taché pendants quelques jour et quand elle demander qu'ont la couvre ,il l'ignorais .Le ménage étais bâclé ,le personnel exécrable car bien sur étant que deux par couloir de 30 chambre, ils ne sont pas des sur humain .A coté de notre chambre il y avais un gas qui fessait des teck-nival qui étais skysoprene et n’arrêter pas de dire que la poudre de merde l'avez sauvé de 35 coup de couteau kil montré fièrement et sen cesse il étais en forte crise de démence .Ayant vu des gens sous spide javais constamment peur pour moi et pour Liliane alors je me suis battu pour pouvoir sortir de mon lit seul car personne venais et je me suis occupé d'elle en la bordant en lui parlant en lui permettant avec mon portable de pouvoir parlé a son marie qu'elle réclamer a ces infirmiers qui sen fouter complètement.,C' étais plus fort que moi il fallais que je trouve une habilité pour nous protégé car même d'autres personnes handicapé rentré dans la chambre qui n’étais pas fermer a clé et d'aute patiens pas bien physiologiquement voulais taper Liliane car elle pleurer sen cesses suite a sa maladie .En arrivant ont ma enlevé tous les traitements que j'avais pour soit disant evité les risques que les autres patiens ce serve dans nos médicament et leurs chariot etais a porté de tous dans le couloir quand ils ce trouvé dans les chambres .Je m'en rapellerais toujours du premier soir ou ils mon donnais leurs caché qui n'étais pas les miens , d'un seul coup je me suis mis à avoir énormément chaud a transpiré je voyais tous blanc mon cœur battais extrêmement tres fort j'étais devenu très blanche ce soir la encore jais crus que j'allais mourir et eux mon dit ;( Ne vous inquiété pas ont vas vous mettre les pieds en hauteur et ca vas passer si vous arrêté de paniqué comme ca ). Elle mon laisser seul dans ma panique dans mon malaise et sont revenue après dix minute. Le lendemain il m'ont dit qu'il me redonner le cachet que je prenais car javais fais un choc anaphylactique et que je fessait une allergie aux tramadol .( Dernièrement jais regarder un reportage sur les choc anaphylactique et les soins obligatoirement applicable en cas de choc non jamais étais fais ce soir la ,ont ma juste surélevé les pied ,une honte quand ont voie ca ) . Nous vivons dans ces moments l'humiliation ou nous perdons l'autonomie de ne plus pouvoir faire des gestes simples du quotidien et d’être loin de notre famille ,mes en plus mis a part la rééducations ,les soins aux étages étais catastrophique tous le monde en parlé .J'avais interdiction de me lavé toute seul car j'étais un légume ,et un soir je suis descendu fumé une cigarette et d'un seul coup suite a ma mool epigniere je me suis fais dessus .J'ai demander aux infirmier qui s'écarté de moi pour l'odeur de venir m'aider à me douché et il mon dit ont arrive .Le problème ces qu'elles ne venaient pas et éteignaient la sonnerie , alors je biper et la elle sont rentré dans la chambre et voyant que j'avais craqué et que j'essayer de me lavé toute seul elles ont fermer la porte de la salle de bain que j'avais laisser ouverte par sécurité en attendant qu'elles arrive et mon laisser me démerdé alors que j'avais interdiction de me douché seul suite a mon grave état et ma fébrilité , j'avais beau les appeler a hautes voie et sonner que personne venait .La le chef de services et venu en me disant ( vous avez foutue le bordel hier soir car vous avez étais fumé en bas et vous avez eu un lâcher d’excrément et si vous continuer a aller fumé la clope ont vas vous viré du centre .La je lais regarder en lui disant ( dite mr qu'est il le plus dangereux que je fume une clope ou qu'ont me laisse dans ma merde en refusant de me laver alors que ces hypers risquer pour moi ) .Vu que je ne me suis pas laisser faire et que jais étais voir la directrice qui as immédiatement étais constater tous le laxisme que je lui cité ,elle as activé tous le service et tous le monde à fais du grand ménage .J'ai bien sur aussi évoqué que ce tecnival étais rentré une nuit avec des potes et étalé tous le matos librement et ce soir la quand les infirmiers ont voulu intervenir il as étais violents avec elle et ont as interdit a cette infirmière d’appeler dans la nuit la gendarmerie qu'il faillais le laisser faire ça teuff dans la chambre avec ces poudres et rien dire en disant que celas pourrais nuire a la réputation de l'établissement ;( Par contre la sécurité des patients sen défense, ont sen fout ).Le lendemain ce gas à étais enfermer en HP et moi après avoir ouvert ma gueule j'ai étais viré du centre de rééducation bizarrement AVEC TOUTES LES ORDONNANCES de matériel médical kiné et tous traitement pour mon domicile .Ce qui ma beaucoup choqué ces que 6 jours après ont as demandé aux marie de Liliane de la mettre dans une maison de retraite ce qui étais bien sur plus onéreux pour lui mes sachant que j'avais évoqué les erreurs accumulé avec Liliane ont lui as pas laisser le choix . Voila une histoire reel et dramatique qui ce produit aussi dans les centres de rééducations et par manque de personnel et d'économie ont joue avec la vie et l'humiliation des patients

    Répondre Annuler
  • Invité
    Angie vendredi, 07 novembre 2014

    RE:malheureusement ont vois de t'elle situation dans les ccentres de reducations

    J'en ai la gorge nouée en vous lisant... Comment est-ce possible aujourd'hui en France? Il faudrait porter plainte contre cet établissement, cette maltraitance doit être vivement sanctionnée ! Courage à vous.

  • Invité
    mohelie vendredi, 07 novembre 2014

    RE:malheureusement ont vois de t'elle situation dans les ccentres de reducations

    Chère Donatela,
    Vous êtes difficile à lire dans tous les sens du terme.
    Je suis horrifiée par vos propos!!
    J'espère que vous allez vraiment mieux et que cette pauvre femme qui partageait votre chambre a un meilleur quotidien désormais.
    Ces gens, ce personnel est parfaitement inhumain et le manque d'effectif n'explique en rien la violence de leur comportement irresponsable et sans aucun professionnalisme.
    Je souhaite ardemment que leur structure ferme et que cela n'arrive pas à d'autres.
    Je vous envoie mes plus douces pensées à vous et votre famille.

  • Invité
    Céhélojade mercredi, 02 mars 2016

    Suite de ce documentaire

    Et l'autre réalité c'est que pour un institut apparaissant dans le documentaire l'ensemble des plaintes ayant été déposées par les Parents et les professionnels ont été classées sans suite avec un procureur de la république qui déclare dans la presse que le Justice a été instrumentalisée..... Par contre un ancien éducateur ayant dénoncé ce centre il y a plus de 20 ans se voit aujourd'hui mis en examen avec une journaliste pour des faits de diffamation après plainte de cet établissement tout comme l'Association HandiGnez-Vous et une autre journaliste ... cherchez l'erreur . C'est, entre autre chose, cette impunité qu'avait mis en avant Jorge Cardonna le rapporteur de l'ONU lors de l’audition de la France les 13 et 14 Janvier derniers.

Commenter cet article

Invité vendredi, 23 juin 2017