Handy-Blogs

Les blogs Handi-Expression

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Archives
    Archives Contient une liste d'articles du blog qui ont été créés précédemment.
  • Connexion

En France, 12 millions de personnes souffrent de discrimination physique.

Posté par le dans Perso
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 447
  • Imprimer
12 millions c’est le nombre de personnes handicapées recensées par l'INSEE.
La France à trois grands principes, Liberté, l’Égalité et la Fraternité.
Mais quand est-il pour ces 12 millions de personnes ?

Dans une société dite civilisée le principe d'égalité doit primer pour tous.
L’État assure l'égalité en terme d'accès à l’enseignement, et en terme d'accès à la Justice.
Mais en France, la liberté notamment de circuler n'est pas égale pour tous. On constate en effet l'existence de deux normes :
- celle pour la majorité de personnes "bien portantes"
- et une autre pour une minorité celles des PMR (Personnes à Mobilité Réduite) rarement ou partiellement appliquée.
C'est en adaptant sa norme aux plus faibles c'est à dire en appliquant une seule et unique norme, une accessibilité pour tous qu'une société peut se prévaloir d'être juste et égale.
La liberté de circuler doit pouvoir s’appliquer à tous. Sinon la société ne fait pas preuve de fraternité.

Aujourd'hui, on constate qu'il n'y a pas d'Egalité pour tous en terme de Liberté d'accès aux transports en communs car l'Etat ne fait pas preuve de Fraternité enver une minorité de personnes qui repésente quand même 20 % de sa population.

Force est de constater qu'on en est encore au Moyen âge de l’accès pour tous.

Pourtant, certaines améliorations simples et peu couteuses pourraient être mises en œuvres pour faciliter l’accessibilité des personnes handicapées. A commencer par une bonnes signalétique des différents réseaux.

Quand un ascenseur d'une sortie de métro est en panne, il serait bien d'en informer par une simple affiche les personnes handicapée quand elles compostent leurs tickets de transport dans le sasse qui leur est destiné. Sinon, cela s’apparente ni plus ni moins à du vole.

Toujours dans le domaine de la signalétique, le site TCL à Lyon calcul les trajets avec une option pour privilégier l'accessibilité. Mais son problème c'est qu'il est incapable de tenir compte de l'indisponibilité d'un ascenseur. Le site vous signalera une panne, mais l’itinéraire calculé n'en tiendra pas compte. Aucun autre itinéraire ne me sera alors proposé.

Idem en ce qui concerne les parkings payants. L’absence d’ascenseur devrait être signalé à l'entrée des parkings souterrains.

Les métros sont dans leur très grande majorité inaccessibles, du moins sur Lyon où seule la ligne D l'est. L'écart entre les voitures et le quai est parfois si grande que les roues avants des fauteuils tombent dans le vide. Quand une rame est considérée comme accessible, il ne s'agit que d'une seule voiture en réalité. Mieux vaut donc qu'elle ne soit pas trop remplis sinon, vous devrez attendre les suivantes...Pourtant le mécanisme de plan incliné rétractable à chaque départ est simple, peu couteux et évite du même coup que des passagers se blessent les pieds entre cet espace de la voiture au quais.

C'est ce type de norme pour tous qu'il convient d'appliquer. Au même titre que les toilettes handicapés ne devraient plus exister car tous les toilettes publiques devraient être aux normes handicapés, comme c'est le cas dans les Universités américaines. La norme des plus faibles devient La norme pour tous. Il n'y a alors plus de différence...

 

Jean-Yves BOIS
Notez cet article:
  • CathyCat
    CathyCat mercredi, 01 juin 2016

    .

    Bonjour,
    Ton article est intéressant et très vrai.
    Comme tu dis, l'égalité est calculée en fonction de la majorité. On peux donc facilement imaginer en inversant les chiffres....54 millions de personnes en situation de handicap en France, 12 millions de personnes valides, cela changerait peut être la donne.
    Cela s'appelle également de l'injustice.
    Paris qui est pourtant la capitale devrait montrer le bon exemple, pourtant, les transports urbains sont un vrai calvaire pour les personnes à mobilité réduite.
    Je pense que les français ne sont pas assez sensibilisés par les problèmes d'accessibilité ou plus largement par le handicap. Ils ne sont pas non plus tolérants.
    Une question d'éducation peut être, mais en tout cas un gros manque de savoir vivre.

    Catégoriser des personnes en tant que Handicapées ou Valides, c'est déjà annoncer la différence du départ donc pas d'égalité.

  • Calinologue
    Calinologue jeudi, 02 juin 2016

    RE:.

    Bonjour CathyCat,
    Merci pour la chaleur et la profondeur de votre commentaire, qui m'a je l'avoue inspiré pour un nouvel article "La Donne a changé".
    Au plaisir,

    Répondre Annuler
  • CathyCat
    CathyCat jeudi, 02 juin 2016

    RE:RE:.

    Ah bein oui j'ai vu l'article ^^
    De rien, merci à vous pour vos posts.

  • CathyCat
    CathyCat jeudi, 02 juin 2016

    RE:RE:.

    Ah bein oui j'ai vu l'article ^^
    De rien, merci à vous pour vos posts.

Commenter cet article

Invité mercredi, 29 mars 2017